Grapple&Move remporte le Rising Sun 3

Grappin&Move

Grapple&Move Freiberg est le nouveau champion de Rising Sun

L'ouverture du German Top Team Performance Centers sur le site Gym 24 Lifestyle à Herrenberg a été un moment fort absolu des arts martiaux ce week-end. Des équipes et des sportifs de toute l'Allemagne ont assisté en direct à cet événement révolutionnaire sur place au cours des deux derniers jours et y ont participé activement. Les ateliers d'hier samedi de Sven Fortenbacher et Selvin Ramcilovic ont fait salle comble et les tapis ont été très fréquentés tout au long de la journée.

Aujourd'hui dimanche, le point culminant de l'ouverture a été le tournoi "Rising Sun III" un thriller de matchs absolu. Six équipes du réseau German Top Team Affiliation s'affrontent en mode Grappling Team Survival Match pour déterminer le champion de ce tournoi de style Quintet. Et la surprise a été de taille lorsque le Grapple&Move de Sascha Rau et Amin Aichele s'est déclaré vainqueur. Le dojo de Freiberg, qui s'est récemment rendu célèbre dans toute l'Allemagne grâce au sensationnel kumite de 50 hommes de Luta Livre Blackbelt Amin Aichele, a réalisé une performance extrêmement solide et a mérité d'être couronné nouveau champion.

Ici à Kakutogi vous trouverez en exclusivité un rapport sur les 5 duels d'équipes auxquels on a assisté aujourd'hui à Herrenberg.

Alpen BJJ Kempten vs. Samurai Fight Team Leipzig

Le premier duel promettait déjà beaucoup de suspense et d'action. Kempten vs. Leipzig a été une rencontre intéressante entre deux équipes fortes et d'égal à égal. Lors du match d'ouverture, Sebastian Hetterich (Alpen BJJ) et le prodige du shooto Björn Herrmann (Samurai Fight Team) se sont séparés sur un score nul et ont dû quitter le tapis tous les deux. Gela Deisadze a ensuite donné l'avantage aux Samouraïs avec une victoire par soumission contre Paul Schubert et a fait match nul contre Ivan Zovko dans le match suivant, si bien que les deux combattants ont dû quitter le tapis. Cependant, les Samouraïs de Leipzig avaient désormais un point d'avance, ou plutôt un combattant de plus dans l'équipe.

Dimitrij Tschodu (Samurai Fight Team) et Christina Brauchle (Alpen BJJ), la seule femme alignée dans une équipe ce jour-là, se sont également séparés sur un score nul. Alpen BJJ n'avait donc plus qu'un seul combattant en jeu, Michael Haupert, mais ce dernier a dominé Eugen Weber par soumission et a ainsi pu égaliser. Le dernier match a opposé les deux capitaines d'équipe et a donné lieu à un véritable combat sur le tapis.

A la fin du temps imparti, les deux équipes se sont séparées sur un score de parité. Une prolongation de trois minutes avec des points ADCC a été organisée sans hésiter, mais elle s'est soldée par un nouveau match nul (2-2). Finalement, les trois juges ont dû se prononcer par obligation, et là aussi, le résultat a été très serré (2-1). Toutefois, Alpen BJJ a pris l'avantage sur les samouraïs de Leipzig et l'a emporté d'un cheveu. L'équipe de Kempen s'est donc qualifiée pour les demi-finales contre la German Top Team Böblingen, qui avait obtenu un laissez-passer lors du tour préliminaire.

German Top Team HQ vs. Kenan Akademie Würzburg

Les Reutlinger du quartier général de la German Top Team partaient ici favoris contre une équipe jeune et aussi légère de Würzburg. Comme on pouvait s'y attendre, René Zeller (GTTHQ) a remporté le match d'ouverture contre Maximilian Neumann par soumission. Mais la surprise est venue dès le combat suivant, lorsque le plus âgé des participants, Franz Winter (Kenan Akademie), a arraché le match nul à l'athlète de Reutlingen, le mettant ainsi hors-jeu.

Certes, les Wurtzbourgeois avaient encore un joueur de retard, mais ce n'était pas une avance trop importante pour les Reutlinger. Mais ceux-ci firent alors entrer en jeu leur "héros" Markus Held. La ceinture brune BJJ et Luta Livre a montré toute sa classe dès le début et a pu vaincre Kai Fröhlich et Artur Hovakimyan par soumission. Il ne restait plus que le capitaine de l'équipe de Würzburg, mais ce qui suivit fut définitivement le combat le plus passionnant et le plus technique de la journée.

Matthew Mays (Kenan Akademie) a provoqué plusieurs moments de choc lorsqu'il s'est emparé du dos de Held et l'a mis en grande difficulté avec plusieurs approches de soumissions. Le cœur des Reutlinger s'est brièvement arrêté à plusieurs reprises et ce n'est que grâce à l'incroyable expérience de Held qu'il a toujours pu se sortir de ces soumissions. Après six minutes éprouvantes pour les nerfs, les deux athlètes se sont séparés sur un score nul et ont dû tous deux quitter le tapis. Le German Top Team HQ était donc l'adversaire de Grapple&Move en demi-finale.

Demi-finale 1 : Alpen BJJ Kempten vs. German Top Team Böblingen

Quelle performance de la ceinture noire de Luta Livre Selvin Ramcilovic, qui s'est présenté avec une déchirure des ligaments à la cheville, contractée la semaine dernière lors de la compétition à Lisbonne. Ramcilovic, qui dirige la German Top Team à Böblingen depuis environ un an et quart, a balayé à lui seul le plateau des participants de l'Allgäu, battant ses quatre premiers adversaires par soumission en moins d'une minute chacun.

Il était presque surréaliste de voir Ramcilovic contraindre à l'abandon, sans effort apparent, des adversaires de 30 kg en un rien de temps. Ce n'est qu'au dernier combat qu'il a rencontré un adversaire à sa hauteur en la personne de Michael Haupert et qu'un match passionnant et marqué par la tactique s'est engagé. Après six minutes, les deux combattants de pointe se sont séparés sur un score de parité et Selvin a remporté la victoire pour Böblingen en éliminant son dernier adversaire de l'Alpen BJJ, qui était désormais son premier adversaire en finale.

Demi-finale 2 : German Top Team HQ vs. Grapple&Move Freiberg

Quelle demi-finale passionnante ! Les deux équipes avaient chacune une Blackbelt dans leurs rangs, mais aussi toute une équipe de Bluebelt, Purplebelt et Brownbelt très combatives. René Zeller (GTTHQ) et Dennis Hahl (Grapple&Move) ont ouvert le bal, Zeller s'imposant de manière impressionnante face à Hahl, nettement plus lourd que lui, avec un triangle inversé depuis le backmount. Cependant, René a dû laisser beaucoup de forces dans ce combat et s'est incliné par soumission face au spécialiste du leglock Can Dogan (Grapple&Move).

Les deux équipes étaient donc à nouveau à égalité et Markus Held est monté sur le tapis. Il ne laissa aucune chance à l'agile Dogan et le vainquit par soumission, redonnant ainsi l'avantage aux Reutlinger. Mais Daniel Pfizenmaier (Grapple&Move) a rapidement mis fin au jeu techniquement fort de Held avec son énorme pression et a battu Held par soumission, ce qui a remis les deux équipes à égalité. C'est alors que le "tailleur de pierre" Martin Przegendza est entré en scène pour les Reutlinger et il a réussi à soumettre Pfizenmaier.

Mais Lukas Märtig a remis les combattants de Freiberg sur les rails en forçant Przegendza à abandonner et en se retrouvant sur le tapis contre Stefan Hoss (GTTHQ), nettement plus léger. Et quel plaisir pour les yeux que ce match. Le "boss" Hoss a tout donné et a réussi à arracher le match nul à Märtig, éliminant ainsi les deux combattants du tournoi et laissant place à une "finale" entre les deux capitaines d'équipe Sven Fortenbacher (GTTHQ) et Amin Aichele (Grapple&Move).

Aichele n'a laissé planer aucun doute sur sa volonté de ramener la victoire à Freiberg. Il a forcé Fortenbacher à abandonner après quelques minutes grâce à un leglock de livre d'images et a ainsi amené son équipe en finale contre la German Top Team Böblingen.

Finale : German Top Team Böblingen vs. Grapple&Move Freiberg

Il n'aurait pas pu y avoir de finale plus passionnante et plus digne que celle-ci. Les deux équipes étaient très motivées et prêtes à aller au-delà de leurs limites. C'est avec un mépris stoïque de la douleur qu'un Selvin Ramcilovic visiblement mal en point est entré sur le tapis et a subi dès le début une défaite amère contre Dennis Hahl (Grapple&Move). Les Böblingiens semblaient presque sous le choc, mais c'est alors que Finn Schmid, 18 ans, est monté sur le tapis pour les Böblingiens.

Le combattant de la Budokeller Bonlanden s'entraîne également à Böblingen chez Selvin Ramcilovic et est le champion ADCC en titre en Allemagne. Cela devrait maintenant se manifester clairement, car Finn a fait un court procès à ses deux adversaires suivants avant la fin. Dennis Hahl et Can Dogan se sont tous deux inclinés face à Schmid.

Seul Daniel Pfizenmaier (Grapple&Move) a réussi à renverser la vapeur en arrachant un match nul à Schmid, qui a ainsi été éliminé du tapis. Johannes Richter (German Top Team Böblingen) et Lukas Märtig (Grapple&Move) se sont également séparés sur un score nul, ce qui les a contraints à quitter le tapis. Les Böblinger ont alors envoyé leur dernier homme sur le tapis en la personne de leur capitaine d'équipe Amin Aichele.

Et c'est justement le champion ADCC de 107 kg et Luta Livre Blackbelt Alex Budja (German Top Team Böblingen) qui était son adversaire. Mais c'est alors que le "Yamatodamashii" de Böblingen a fait son apparition. Froid comme une glace et totalement imperturbable, Amin a créé la sensation en forçant son adversaire de Böblingen à abandonner.

Il s'est donc retrouvé dans le dernier combat face à Stefan Samsonian, qui avait remplacé au pied levé Daniel Tempera, blessé, au sein de la Samurai Fight Team Leipzig. Amin n'a pas eu de mal à obtenir une soumission au début du round.

Avec cette victoire, le capitaine de l'équipe de Grapple&Move a cimenté la victoire de son équipe. Très heureux, il a reçu le trophée, un véritable sabre de samouraï, des mains de Peter Angerer et a fêté avec toutes les personnes présentes le succès de sa jeune équipe.

Facebook
Twitter
fr_FRFrançais
Retour en haut